Suicide Ecoute Prévention Intervention auprès des Adolescents

SEPIA est une association de Droit Local créée en juin 1992 qui regroupe de nombreux partenaires, tous concernés par le problème du suicide chez les adolescents.

Bien que située en dehors du champ hospitalier, SEPIA est un acteur qui oeuvre dans le domaine de la Santé Mentale en favorisant le dépistage et la prise en charge des adolescents en situation de souffrance psychique.

Soutenue par la DDASS du Haut-Rhin, le Centre Hospitalier de Rouffach, le Conseil Général, le Conseil Régional, la CPAM de Colmar et de Mulhouse et en partenariat étroitavec l'Education Nationale, SEPIA a développé:

  • une philosophie d'action basée sur un travail en réseau
  • des outils de formation et de sensibilisation
  • un dispositif d'intervention mobile.

Le point de départ, l'expérience québécoise: Suicide Action Montréal (SAM) - Centre de Prévention du suicide de Québec (CPS)

L'intérêt de la démarche nord-américaine est qu'elle offre un modèle différent de compréhension de la crise suicidaire, modèle intégrable et utilisable par l'ensemble des professionnels, en dehors du champ psychiatrique. Cet outil permet une évaluation de la crise, et l'élaboration d'une stratégie d'aide. Cette approche intègre toutes les dimensions du suicide: sociale, psychologique, psychiatrique.

La création d'une association de prévention du suicide en s'appuyant sur les différentes ressources existantes (sociale, scolaire, sanitaire et judiciaire)

L'association SEPIA a mis en place une structure destinée aux jeunes de 15 à 24 ans, à leurs parents et aux professionnels dont les objectifs sont:

  • favoriser une prise de conscience par l'ensemble de la population en menant des actions de sensibilisation,
  • créer une ressource d'aide facilement accessible, d'intervention rapide, et mobile sur tout le département,
  • former les différents intervenants au dépistage et à l'intervention de crise face à un adolescent suicidaire,
  • offrir un service gratuit et confidentiel de suivi sans étiquetage "psychiatrique",
  • développer un réseau d'écoute et d'aide pour les jeunes en souffrance et leur famille.

La prise en charge d'une personne suicidaire se fait en plusieurs temps, par des personnes différentes: infirmière, médecin ou assistante sociale d'un lycée pour le dépistage.

La formation: SEPIA a mis en place des formations destinées aux professionnels de l'Education, de la Santé, des Services Sociaux et au milieu associatif. Ces formations visent à apporter aux participants un modèle de compréhension du suicide afin de modifier leur rapport aux jeunes suicidaires. La formation est un élément clé du dispositif car c'est le seul moyen de créer une véritable prise de conscience de la problématique du suicidaire et de permettre un changement dans la prise en charge. Les actions de formation dispensées par SEPIA contribuent également à formaliser et à activer le travail de réseau.

Les actions d'accompagnement et d'intervention:

  • intervenir lors de situations de crise,
  • offrir un soutien social et psychologique,
  • assurer un travail de postvention.

Le suivi social et psychologique: SEPIA propose aux jeunes accueillis un soutien social et psychologique afin de les aider à traverser la crise qu'ils vivent. Cette prise en charge se fait en étroite collaboration avec les professionnels hospitaliers et les équipes médico-sociales des collèges et lycées, ce qui tend à démontrer l'importance des relais et du travail de réseau.

Le service d'intervention: Les professionnels des équipes médico-sociales sont souvent confrontés, soit à des situations de crise aiguë avec risque suicidaire, soit à des situations de détresse et de difficultés face auxquelles ils peuvent se sentir seuls et démunis. De plus les adolescents en situation de crise n'acceptent pas toujours de faire la démarche d'aller voir un psychothérapeute. Face à ces données, SEPIA a mis en place un service d'intervention qui couvre:

  • l'intervention psycho-sociale immédiate dans le service hospitalier,
  • les conseils aux professionnels face à un jeune en difficulté,
  • l'intervention directe auprès d'un adolescent en crise suicidaire,
  • le suivi de jeunes (thérapie individuelle ou familiale).

Le fonctionnement d'un tel service repose sur une étroite collaboration entre SEPIA, le milieu hospitalier et les services médico-sociaux scolaires du département et donc sur l'activation du réseau.

La postvention

Lorsqu'un jeune se suicide, toutes les personnes de son entourage sont touchées. Il est indispensable de leur offrir un soutien, un suivi et de dépister tout risque suicidaire. Les actions menées par SEPIA dans le cadre de la postvention:

  • soutien et suivi individuel des endeuillés,
  • intervention en milieu scolaire,
  • trouver et diriger vers des ressources d'aide,
  • diffuser de l'information,
  • sensibiliser les partenaires,
  • soutien technique.

Tous les moyens énoncés ci-dessus doivent pouvoir agir en synergie dans un seul objectif : aider l'adolescent à traverser une situation de crise. Par une volonté de travail en réseau et en partenariat, SEPIA s'appuie sur toutes les ressources thérapeutiques départementales et associe à son action les institutions de la Santé, de l'Education et du Social.

l'intervention de crise, et psychologique ou psychiatrique pour la prise en charge ultérieure. D'où l'idée de travail de réseau pour assurer une continuité dans la prise en charge des jeunes.

Les actions de l'association

SEPIA développe un réseau d'aide sur tout le département qui est articulé autour de deux points à Colmar et Mulhouse.

L'association a mis en place depuis septembre 1997, un Numéro Vert accessible 24h/24 - 0 800 88 14 34 - pour les jeunes en situation de souffrance psychique.

Les actions de prévention

La permanence - accueil: SEPIA assure actuellement une permanence 5 jours par semaine de 8h3O à 18h. Chaque demande est traitée individuellement, qu'il s'agisse :

  • d'intervention auprès d'un jeune en crise,
  • d'écoute et de dialogue,
  • de soutien psychologique,
  • d'orientation vers d'autres ressources d'aide (mission locale, hôpital, psychiatrie, consultation juridique, ...)
  • d'information à diffuser.

Les jeunes sont en général accueillis par un intervenant de l'équipe SEPIA. Cette position non "psy" permet souvent une première approche qui facilite l'acceptation d'une rencontre avec le psychologue lorsque cela s'avère nécessaire.

La prévention en milieu scolaire

Les objectifs sont:

informer sur un problème de Santé Publique . sensibiliser le personnel enseignant, non enseignant, les parents et les jeunes à la problématique du suicide, briser le silence qui entoure le suicide et par conséquent, briser l'isolement des personnes suicidaires, apprendre à dépister un élève en crise suicidaire et à intervenir auprès de lui,

favoriser le travail d'équipe entre les différents adultes du collège, du lycée,

favoriser l'accès aux soins et à l'accompagnement social par le développement d'un travail de réseau et une identification des ressources d'aide, éviter les sauvetages individuels (personnes intervenant seules en dehors du réseau d'aide), faire un travail de postvention: action de soutien et de suivi auprès des personnes endeuillées (parents, jeunes, professionnels) à la suite d'un suicide.

Les actions menées par SEPIA :

Pour atteindre ces objectifs, SEPIA a mis en place des actions spécifiques en direction des personnels de collège et lycées ainsi que des parents et des élèves,

  • Réunions de sensibilisation des adultes,
  • Soutien aux équipes en cas de problème (voir service d'intervention),
  • Animation auprès des jeunes.

Les actions de sensibilisation de la collectivité

Par les animations, SEPIA tend à favoriser la prise en compte de la problématique du suicide par tous les acteurs de la collectivité: le monde associatif, les parents et les professionnels. Ces actions sont de courtes durée (2-3 heures par animation) visent à une première sensibilisation et à une identification des ressources d'aide.